Accueil

PACEBCo

Appui à la Recherche et à la formation des cadres de très haut niveau : 14 bourses de recherche doctorales octroyées aux étudiants des pays membres de la COMIFAC, à l’ERAIFT en RDC

Etudiants chercheurs ERAIFT - RDC

Etudiants chercheurs ERAIFT - RDC

Logo ERAIFT

La Banque Africaine de Développement (BAD), la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale et la Commission des Forêts de l’Afrique Centrale (COMIFAC) ont apporté un appui important à la formation des cadres de très haut niveau des pays du Bassin du Congo et à la recherche, par l’octroie de 14 bourses de recherche doctorales à L’Ecole Régionale postuniversitaire d’Aménagement et de gestion Intégrés des Forêts et Territoires tropicaux (ERAIFT).

 

Mis à jour (Mardi, 05 Juillet 2016 12:45)

Lire la suite...

 

34 cadres boursiers spécialistes de la faune formés à l’Ecole de Faune de Garoua avec les financements BAD et CEEAC à travers le PACEBCo

Prestation de serment des cadres en fin de formation

Prestation de serment des cadres en fin de formation

Logo EFG

La Banque Africaine de Développement (BAD), la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale et la Commission des Forêts de l’Afrique Centrale (COMIFAC) ont appuyé la formation de 34 cadres spécialistes de la faune des pays du Bassin du Congo, par l’octroi des bourses aux  promotions 2011 et 2013 de cette prestigieuse Ecole sous-régionale.

Mis à jour (Mercredi, 28 Septembre 2016 13:55)

Lire la suite...

 

Des équipements spécialisés pour écogardes fournis aux administrations en charge de la gestion des aires protégées des pays de l’Afrique Centrale

Remise des Equipements des écogardes du Parc National des volcans au Rwanda

Remise des équipements des écogardes du Parc National des volcans au Rwanda

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Composante 2 du PACEBCo, relative à la gestion durable de la biodiversité, d’importants lots d’équipements spécialisés pour écogardes ont été fournies aux administrations en charge de la gestion des écosystèmes des pays de l’Afrique Centrale. Cette activité avait pour but essentiel d’améliorer la lutte anti-braconnage et le suivi écologique de la biodiversité dans les aires protégées des paysages du Bassin du Congo. Ces équipements, d’une valeur moyenne de 40 millions de Francs CFA par aire protégée et par pays, comprenant entre autres : des tenues complètes (pantalons, chemises à manche longues, chapeaux, bas et  ceinturons), bottines, torches frontales, montres marines étanches, imperméables, couteaux, gourdes, Gamelles, tentes et bâches, Sacs à dos, Sacs  de couchage, Sacs  porte aliment, Matelas de camping, Bottes simple, etc..

Mis à jour (Jeudi, 02 Juin 2016 16:51)

Lire la suite...

 

Gestion durable de la Biodiversité des écosystèmes du Bassin du Congo : Des formations et des équipements spécialisés pour renforcer les capacités des parties prenantes

formations Paramilitaires et des Officiers de Police Judiciaire dans la Réserve De Faune de Lomako –Yokokala en RDC (2012)

Formations des écogardes dans la Réserve De Faune de Lomako –Yokokala en RDC (2012)

Un des objectifs majeurs du PACEBCo c’est la préservation des écosystèmes du Bassin du Congo, et plus spécifiquement l’appui à la gestion durable de la biodiversité. C’est dans le but de contribuer à l’atteinte de ces objectifs que des formations ont été réalisées et des équipements spécialisés fournis à divers acteurs et parties prenantes dans les paysages cibles du Programme, entre 2010 et 2015.

Mis à jour (Jeudi, 02 Juin 2016 16:14)

Lire la suite...

 

La BAD, la CEEAC et la COMIFAC répondent aux besoins des populations locales et autochtones en matière d'accès à l'eau potable dans les paysages cibles du Programme: Au total 14 ouvrages d'adduction d'eau potable déjà réalisés

Forage de l'eau potable à Koumela (Cameroun) paysage TNS

Forage de l'eau potable à Koumela (Cameroun) paysage TNS

.Dans le cadre de la mise en œuvre des microprojets prioritaires du Fonds de Développement Local du PACEBCo, Quatorze ouvrages d’approvisionnement en eau potable viennent d’être réalisés et opérationnels au profit des populations autochtones et locales, des zones riveraines des aires protégées dans les paysages cibles du Programme. Ces réalisations réussies sont alors une réponse de la BAD, la CEEAC et la COMIFAC, aux besoins longtemps exprimées par les populations de ces zones, en matière d’accès à l’eau potable. Celles-ci n’ont pas manqué d’exprimer leur grande satisfaction dès la fin des travaux, avec l’eau qui coulait aux différents points de forage, avec une qualité sanitaire irréprochable suivant les rapports d’analyses effectués dans les institutions de santé compétentes.

Mis à jour (Mercredi, 06 Avril 2016 14:46)

Lire la suite...